Follow:
Marseille

Quand le Poisson Marcel parle culture sur le blog…

Une petite nouveauté au mois d’Août puisqu’une fois par semaine, il y aura un billet invité par ici ^^ Cette semaine, je laisse la parole à Marcel et sa fidèle amie Paulette du blog Un Poisson nommé Marcel – ce blog ?! Un véritable condensé de bons plans culturels – d’expos en concerts, Paulette arpente pour notre/votre plus grand plaisir notre département des bouches du rhône pour vous dénicher un tas de super sorties a faire…

Quand Le Mag à lire a proposé à Marcel de l’inviter sur son blog pour un article au mois d’août, l’agité du bocal s’est tout de suite réjoui ! Chouette, une « collaboration » entre blogueurs ! Mais ensuite, est venue l’heure du doute. Vais-je trouver l’inspiration ? Et pour écrire sur quoi d »abord ? Il en a discuté avec Paulette, sa colocataire de bocal. Elle l’a tout de suite rassuré en lui disant que ce qu’il savait le mieux faire, c’était de parler de Culture et de sorties culturelles alors allez, ne tourne pas autour du pot, au boulot !

Le poisson a donc décidé de vous présenter une exposition qui a fait beaucoup parler d’elle durant cette année Capitale européenne de la Culture : « Rodin, la lumière de l’antique ». C’est au Musée départemental Arles antique, à Arles donc, que vous pouvez la voir jusqu’au 1er septembre, tous les jours de 10h à 18h pour la somme de 8€ en tarif plein et 5€ en tarif réduit.

Mais de quoi s’agit-il ? On y (re)découvre 132 œuvres d’Auguste Rodin, un des sculpteurs les plus célèbres du XIXème siècle qui a fortement marqué l’Histoire de cet art (et pas uniquement pour sa relation avec Camille Claudel!).

Ses sculptures, assemblages et dessins côtoient 132 antiques qui ont « habité [sa] vie et [son] esprit ». Par ce jeu de miroirs, on comprend bien qu’il a été inspiré par les œuvres antiques et que les siennes sont clairement des références à cette époque. Et c’est bien là l’objectif de l’exposition : « révéler au public l’empreinte d’une Antiquité devenue invisible mais omniprésente dans l’œuvre de Rodin ». D’où le titre de l’exposition : « Rodin, la lumière de l’antique » (aaaah, c’est donc pour ça?!)

3_copyright_ Mdaa_Helene Canaud

4_copyright_ Mdaa_Helene Canaud

D’ailleurs, si vous avez le temps, jeter un coup d’œil (pas de lynx, de poisson) à l’exposition permanente du musée qui constitue une sorte de prologue avec, notamment, le buste d’Auguste, le célèbre portrait de César et les sculptures du théâtre antique d’Arles.

Enfin, sachez que cette « cette exposition-événement » de 800m carrés sur le rapport de Rodin à l’Antiquité gréco-romaine, est une « première en province, tant sur le sujet que sur l’artiste ». En effet, une trentaine de prêteurs privés et publics contribuent à ce projet coproduit avec le musée Rodin qui proposera une version synthétique de l’exposition à Paris, du 19 novembre 2013 au 23 février 2014.

L’avis de Marcel – Le poisson rouge a été un peu déçu à la sortie de cette exposition. A force d’en entendre parler, il faut croire qu’il s’attendait à « mieux ». Certes, il confie avoir été assez impressionné de revoir « Le penseur » et « L’âge d’Airain » et d’en découvrir d’autres comme «L’Homme qui marche », « La grande Ombre », « Le monument à Victor Hugo », et « La Centauresse », qui sont, avouons-le, grandioses et d’une prouesse technique assez hallucinante. Il a toujours tendance à se demander comment l’art peut à ce point paraître réaliste. Marcel vous laisse la surprise de découvrir tous les noms des autres sculptures que vous pourrez voir si vous faites un tour à Arles (enfin, c’est surtout, qu’avec sa mémoire de poisson rouge, il ne s’en souvient déjà plus!).

Pour la défense des créateurs de cette exposition, il est vrai que l’agité du bocal n’a pas pris l’audioguide. Il l’aurait peut-être eu un meilleur avis avec plus d’explications. Cela dit, plus il y réfléchit, et plus il se dit qu’elle « n’est pas si in-intéressante cette expo finalement… ».

Il vous invite donc à vous faire votre propre idée et à venir laisser vos impressions ici ou sur son blog !

Si vous avez quinze minutes (environ) de plus, à la sortie de la dernière salle d’exposition, montez à l’étage découvrir 2 petits films (« Eau forte » et « Glaise ») réalisés par le Théâtre du Centaure à l’occasion de TransHumance qui mettent en scène le voyage de la « Centauresse », la célèbre sculpture de Rodin, de l’hôtel Biron à Paris à Arles…

Toutes les infos par ici: www.arles-antique.cg13.fr

Share on
Previous Post Next Post

Et si vous lisiez ?!

6 Comments

  • Reply elbée

    L’audio-guide est peut-être une idée pour avoir plus d’informations sur les sculptures, mais à mon avis rien ne vaut une vraie visite guidée avec un(e) guide en chair et en os qui pourra répondre à vos questions et mettre Rodin et l’antique en lumière (jeu de mot un peu facile, mais de circonstance).

    14 août 2013 at 12 h 32 min
  • Reply Page Introuvable | Un poisson nommé Marcel

    […] ! "@MagaLiiiiB: Quand @LepoissonMarcel s'invite sur le blog, ça donne ça: lemagalire.fr/culture/quand-… ^^ #culture #expo @MP2013" […]

    14 août 2013 at 23 h 05 min
  • Reply Le poisson invité sur "Le Mag à lire" | Un poisson nommé Marcel

    […] Pour découvrir son article, c’est ici : http://lemagalire.fr/culture/quand-le-poisson-marcel-parle-culture-sur-le-blog. […]

    14 août 2013 at 23 h 05 min
  • Reply Emy

    Super article et super initiative de ta part Magali !
    Bisouuus

    19 août 2013 at 9 h 36 min
  • Reply L’exposition "Nuage" à Arles | Un poisson nommé Marcel

    […] allez sur Arles pour cette exposition, pourquoi ne pas coupler votre venue à la visite de "Rodin, la lumière antique" ? Présentée par le poisson sur le blog Le Mag à […]

    27 août 2013 at 10 h 01 min
  • Reply L’exposition « Nuage  à Arles | «Un poisson nommé Marcel

    […] sur Arles pour cette exposition, pourquoi ne pas coupler votre venue à la visite de « Rodin, la lumière antique » ? Présentée par le poisson sur le blog Le Mag à lire […]

    4 juillet 2016 at 18 h 20 min
  • Leave a Reply