Follow:
Humeur

Humeur ∼ Moral et santé : jeu, set & match…

Hello tout le monde, après une longue [mais très enrichissante] semaine à Londres pour le Salon Mondial du Tourisme, me revoilà de retour avec un article « Humeur ». Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos, moralement et physiquement, du coup ma santé vacille elle-aussi. Aujourd’hui, je vous explique comment essayer de faire matcher moral et santé !

Quand le moral va, tout va ?!

Célèbre adage auquel on ne prête pas forcément attention ! Mais pourtant quand on a le moral, étrangement ou pas d’ailleurs, tout le reste suit aussi ou presque ! Alors comment faire pour faire matcher les deux ?!

C’est vrai que depuis quelques mois j’essaye de trouver des petites astuces pour faire aller même les jours où ça va moyen ! Et puis, il y a les jours et les semaines sans. Tout s’enchaîne avec des coups de mou et des coups durs… Des difficultés de la vie qui se répercutent directement sur ma santé & plus précisément sur mon dos déjà fragilisé.

moral et santé

Mais, grosso modo, j’ai 3 grandes et précieuses grandes lignes de conduite :

– Réfléchir

Avant je parlais tout le temps, pour tout & pour rien (ok ça a pas vraiment changé ça!) mais pas toujours au bon moment. Maintenant, lorsque j’ai quelque chose sur le coeur, je vais prendre le temps d’y réfléchir avant d’en parler. Réfléchir, se poser les bonnes questions & en discuter. C’est la clé !

Par le passé, j’aurais pu passé des heures, des jours voire même des mois à me taire… Aujourd’hui, si je suis contrariée, je me renferme, si je me renferme, mes muscles se contractent et mon dos me fait affreusement souffrir. Alors, no way ! Désormais, on communique !

– Comprendre

Il est important de comprendre ses peurs et ses limites, de trouver cette force qui nous permette d’aller de l’avant. Moi, ce qui m’aide depuis le début à aller de l’avant, c’est de relativiser. Relativiser, c’est beau mais c’est pas toujours facile. Et puis, il y a ces gens autour de toi qui traversent l’enfer et qui restent si humbles et si positifs que ça force obligatoirement le respect.

Comment te plaindre toi, qui vit ta petite vie tranquille, quand la maladie emporte salement un gamin de 15 ans. Alors, oui, je relativise même si oui je souffre mais pour P. & pour tous les autres, c’est la tête haute que la spondi & moi, on continuera cette coloc pour le meilleur et pour le pire !

– Sourire

C’est le plus difficile à faire, les jours où ça va le plus mal. Mais qu’est ce que ça fait du bien de prendre le temps de sourire. Prendre le temps de sourire, c’est prendre le temps de vivre. Un moment, une phrase, un souvenir, un mot, un message, si petit soit il dans votre journée, prenez le temps de sourire !

moral et santé

Malheureusement, il y a ces jours où positiver, respirer & faire les chouettes exercices de pilates de ma super prof ne suffisent plus – un peu comme en ce moment, quoi. Il y a cette impression, un peu moche, que tout recommence encore : les douleurs, la mauvaise humeur & l’angoisse…

Mais, j’ai pas du tout l’intention de lâcher l’affaire, loin de là, croyez-moi !

Share on
Previous Post Next Post

Et si vous lisiez ?!

2 Comments

  • Reply Marion

    Ma sœur vit la même chose quotidiennement

    Plein de force et de courage à toi !

    12 novembre 2018 at 10 h 24 min
    • Reply lemagalire

      Merci Marion, belle journée !!

      14 novembre 2018 at 7 h 18 min

    Leave a Reply