Follow:
Humeur

Humeur ∼ Faire du sport avec une maladie chronique

Aujourd’hui, la plupart du temps, on pratique une activité sportive pour le plaisir, pour perdre du poids, pour conserver une jolie silhouette ou tout simplement pour être en forme. Mais, le sport a aussi un véritable impact sur notre santé et notre bien-être physique et moral. Faire du sport avec une maladie chronique ?! Vous êtes pour ou contre ? Que faut-il faire ?

Cela fait maintenant 2 ans que je suis atteinte d’une maladie chronique, d’ailleurs, je vous en ai déjà parlé ici et . 2 ans que je tâtonne un peu niveau sport, le temps de prendre mes marques…
Routine, sport et bien-être, je vous dis tout !!

Sport et maladie chronique…

Pour info, une maladie est dite chronique lorsqu’elle persiste plus de 6 mois et qu’elle évolue dans le temps. Selon l’Agence Nationale de la santé, 20% de la population française serait atteint d’une maladie chronique comme l’obésité, le diabète, la polyarthrite, la fibromyalgie, la sclérose en plaque…

Lorsque l’on vous annonce que vous avez une maladie chronique, votre quotidien est profondément impacté tout comme votre vie sociale, pro ou familiale, d’ailleurs. Il m’a fallu des mois pour apprendre à aller de l’avant, revoir entièrement mon mode de vie et comprendre, surtout, que les médicaments ne suffiraient pas pour « aller mieux » !

Jadis, lorsque l’on souffrait du dos, les médecins prescrivaient le repos complet. Aujourd’hui, alors que je souffre du dos, je me bouge plus que ces 10 dernières années. Comme quoi ! Faire du sport  à de véritables bienfaits sur ma santé mais pas que. Faire du sport permet aussi, dans mon cas, de réduire les douleurs, de limiter les méfaits de la maladie sur le reste de mon corps et, pour le coup, de mieux vivre avec !

Les bienfaits du sport dans tout ça…

C’est en accord avec ma rhumatologue que je pratique des activités adaptées à ma pathologie : la natation, la marche rapide,pilates maladie chronique le Pilates ainsi que du renforcement musculaire. D’ailleurs, il n’est pas exclu que lorsque j’aurais retrouvé mon poids de forme, je pourrais reprendre la course à pied. Juste comme ça, pour le plaisir, promis maman.

Evidemment, je fais du sport qui va permettre d’améliorer et non d’aggraver la situation. Je ne suis pas complètement dingue non plus ! Au début, j’avais un peu de mal à faire la différence entre douleurs liées à la maladie et les courbatures. Mais grâce à ma super prof de Pilates marseillaise, j’ai appris à mieux connaître mon corps et mes muscles et désormais ça va beaucoup mieux.

Pour la petite histoire, cela faisait 2 ans que je n’avais plus mis un pied sur les pistes de ski. Pour un accro à la neige comme moi, c’était vraiment dur moralement. Puis, cette année, plus en adéquation avec ma maladie et mes douleurs, j’ai pu reprendre le ski. Cela aurait été impossible sans l’année qui vient de s’écouler… Les longueurs de dos crawlé et les cours hebdo de Pilates et le travail à la maison de renforcement musculaire. Croyez-moi, c’est une sacré revanche sur la maladie !!

Faire du sport malgré la maladie est donc fortement conseillé !

Share on
Previous Post Next Post

Et si vous lisiez ?!

2 Comments

  • Reply Marie-Paule

    Vive le sport ! Bisous Mag

    22 février 2019 at 9 h 29 min
    • Reply lemagalire

      C’est clair, vive le sport ! Bises Marie-Paule !

      27 février 2019 at 17 h 15 min

    Leave a Reply