Follow:
Humeur

Humeur ∼ Apprendre à mettre sur pause…

Bonjour tout le monde, les jours filent tellement vite que je n’arrive pas à publier autant que je le souhaiterais. Je profite de quelques heures off, au frais dans le Piémont, loin du tumulte de la Côte d’Azur pour vous écrire ces quelques lignes. Vous avez particulièrement apprécié mon article « Humeur » de la semaine passée, alors on se retrouve aujourd’hui pour cet article dans lequel je vous donne quelques conseils pour apprendre à mettre sur pause !

Combattre les idées reçues…

Le plus dur dans cette vie qui file aussi vite que l’éclair, c’est d’apprendre à combattre les idées reçues. Acceptons désormais que tout ne soit pas parfait, les filles (et les garçons !). Admettre que tout n’est pas parfait, c’est refuser d’être sur tous les fronts en même temps et SURTOUT accepter de lâcher du lest.

Être perfectionniste, c’est bien (surtout professionnellement selon moi) mais être perfectionniste sur tout, tout le temps, ça demande beaucoup trop d’énergie pour nos petites vies déjà si bien remplies ! Qui n’a jamais entendu dans sa plus tendre enfance, « Pour réussir, il faut travailler dur » ? D’ailleurs, je suis la première à le rabâcher à la mini pour qui le fait de faire ses devoirs est une véritable corvée (faute avouer à moitié pardonnée, non ?). Alors, oui, pour réussir dans la vie, il faut travailler dur c’est certains, mais pas que !

Pour être épanouie dans sa vie, il faut, selon moi, trouver le juste équilibre en SOI. Se connaitre, s’écouter, s’éclater (en couple, en famille, entre amis et au boulot) et VIVRE.

Comment fait-on pour mettre sur pause ?

Avant, je vivais à 300 à l’heure, tous les jours, tout le temps. J’avais peur de ne jamais avoir le temps de faire ce que j’avais prévu. L’an passé, j’ai appris à profiter de la vie pleinement, mais en m’écoutant !

Mettre sur pause, c’est avant tout d’apprendre à respecter son rythme et ses limites. C’est se connaitre aussi bien que possible. Les jours avec et les jours sans, les changements de saison, les épreuves de la vie… On ne peut pas toujours être au top de sa forme, alors on s’écoute. C’est en apprenant petit à petit en s’écouter que l’on se comprend. Il n’y a pas de miracles, vous verrez, mais ça marche vraiment. Du coup, au fur et à mesure du temps, on apprend à anticiper les gros coups de mou, les baisses de régime et les petits tracas du quotidien.Mettre sur pause

Aussi, mettre sur pause, c’est apprendre à relâcher la pression. Avant d’exploser telle une cocotte-minute, laissez-vous du temps pour faire quelque chose qu’il vous plait. Certains se tourneront vers un sport qui les défoule ou les détend. D’autres se trouveront des passions comme l’écriture, la photo, la lecture ou encore la musique qui permet, tout comme le sport, de se détendre et de prendre du temps pour soi.

Mais, mettre sur pause, c’est aussi s’autoriser des moments un peu fou. Arrêtez de se prendre la tête pour des broutilles du quotidien et se concentrer sur l’essentiel. La vie. On s’autorise aussi souvent que possible des moments EXTRA-ordinaires : sauter dans le premier avion pour une destination inconnue, organiser une fête entre amis, préparer un diner secret, provoquer de nouvelles rencontres, s’offrir un moment de détente…

Enfin, vous l’aurez compris, mettre sur pause, c’est avant tout prendre du temps pour soi. L’an passé, je traversais l’Atlantique pour aller faire une pause au Québec, cette année, avant de me laisser de nouveau emporter dans ce tourbillon un peu fou, j’ai filé chez moi, dans mon petit village piémontais au pied de la chaîne des Alpes. Un weekend coupé du monde, avec mon GBB d’amoureux pour prendre du temps pour nous & pour nous ressourcer. Et, promis, ça fait un bien fou !

Votre santé vaut plus que tout l’or du monde, ne l’oubliez pas !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Share on
Previous Post Next Post

Et si vous lisiez ?!

1 Comment

  • Reply Devenir Adulte

    Tellement d’accord avec toi…Partir pour mieux revenir !

    15 juillet 2018 at 23 h 38 min
  • Leave a Reply